Quel message y-a-t-il derrière l’installation de la pieuvre verte au CIVB ?

 

pieuvre verte

La pieuvre verte du CIVB composée de 7 tentacules – crédit France 3 Régions

Une pieuvre verte est apparue depuis trois jours en plein centre de Bordeaux. Celle qui est faite en plastique gonflable, a été créée par Pete Hamilton et Luke Egan pour le festival Climax du 6 au 9 septembre 2018. Tourné vers l’environnement et le développement durable, cet événement qui promeut le changement des comportements de l’Homme via la protection de la biodiversité à cause du réchauffement climatique, a eu lieu dans le quartier de la rive droite à Darwin la semaine dernière (6 au 9 septembre). Installée sur l’hôtel Gobineau, bâtiment appartenant au CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux) et situé 1 rue du XXX juillet, cette oeuvre d’art composée de 7 tentacules a pour but de montrer qu’il faut rapidement changer nos comportements vis à vis de la nature si on ne veut pas qu’elle ne reprenne ses droits selon Sud-Ouest. Donc un message pour la biodiversité. Une conférence, ouverte au public, s’est même tenue mardi dernier à 10 h 30 au CIVB en partenariat avec Climax sur le thème « Viticulture et biodiversité ». Ça c’est pour la version officielle de la part du CIVB, de la mairie de Bordeaux et bien évidemment des médias. Mais la réalité est toute autre.

« Le CIVB essaye de faire accepter l’inacceptable à savoir la mise en danger des vignerons »

Ne serait-ce-t-il pas un coup de communication délibéré ? Si selon Valérie Murat, la porte-parole de l’association girondine « Alerte aux toxiques ». D’après ses informations et confirmé par La Revue du vin de France, la communication est le premier budget du CIVB. Pour elle, avec ces tentacules, ils « essayent de faire accepter l’inacceptable à savoir la mise en danger des vignerons avec une viticulture qui est basée sur une chimie de synthèse ». Toujours selon ses propos, « 226 tonnes de glyphosate, 203 tonnes de mancozèbe et 169 tonnes de folpel » ont été utilisés dans le vignoble bordelais en 2016. Valérie Murat rajoute que « ces objets gigantesques qui attirent l’oeil sont faits pour masquer la réalité et détourner du regard. » Elle explique que « le CIVB a crée en 2010 le SME, le Système de Management Environnemental mais à l’intérieur, il n’y aucune mesure concrète pour sortir des pesticides, rien. » Pour elle, aucune loi allant vers une agriculture bio n’a été prise en 8 ans : « c’est que de la cosmétique. Quand le CIVB aura inscrit la sortie des CMR et l’aura acté dans son SME, on en reparlera. »

Valérie Murat.jpg

Valérie Murat, porte-parole de l’association « Alerte aux toxiques » – crédit Sud-Ouest

Enfin, selon le blog de « Alerte aux Toxiques », en début d’année, le « Collectif Info Médoc Pesticides » et eux-mêmes, ont uni leur force et leurs moyens financiers pour réaliser une campagne d’analyses de vins. Elle concernait 6 vins issus du Médoc et 1 de Bordeaux. Le résultat du rapport publié en juin 2018 est sans appel. Plusieurs CMR (Cancérigènes, Mutagènes, Reprotoxiques) et des molécules dangereuses ont été détectés dans les vins comme le souligne l’exemple frappant du Château Maucaillou appellation Moulis avec 10 molécules et 4 CMR retrouvés. À noter que selon le Cash Investigation de 2014 et repris par le média Rue 89, la Gironde est le troisième département français utilisant le plus de pesticides. Une certaine amélioration a été constatée puisque le territoire girondin est passé de la deuxième à la troisième place.

Qu’en pense le CIVB ?

Mais Christophe Château, directeur de la communication du CIVB n’est pas du même avis. Pour lui, une centaine d’actions écologiques ont été prises dans le SME. Il explique : « Ce n’est pas un sujet récent, cela fait 20 ans que l’on travaille dessus. Le traitement des eaux qui sont utilisées pour nettoyer les cuves, des outils de confusion sexuelle plutôt que d’utiliser des insecticides en sont des exemples. » Il assume cependant le fait que la pieuvre verte est un coup de communication prémédité : « C’est un gros coup de communication ces tentacules mais c’était calculé. Ce n’est pas nous qui l’ont voulu mais c’est Climax, qui est le festival qui lutte contre le réchauffement climatique et qui cette année a pour thématique principale la protection de la biodiversité. »

Christophe Château

Christophe Château, directeur de la communication du CIVB – crédit Vins de Saint-Émilion

Il se défend contre les critiques portées par les associations anti-pesticides girondines : « Elles ont dit que « Climax, c’est bidon. Il n’y a que des « bobos » ». Moi je trouve qu’aujourd’hui, Climax est plus légitime pour parler de la protection de l’environnement que Marie-Lys Bibeyran (porte-parole du « Collectif Info Médoc Pesticides, ndlr) ou Valérie Murat. Surtout que même si on n’a pas toujours les mêmes avis avec les gens de Climax, ils nous disent « mettons nous autour de la table, essayons de trouver des solutions ». Je pense que c’est comme cela qu’on avancera. » Fustigeant la stratégie mise en place par ces dernières pour exister : « Elles disent que le CIVB et les viticulteurs sont des méchants jusqu’à mentir dans leur communication comme à propos des chiffres sur les utilisations de pesticides ou que le CIVB ne fait pas bien son travail de les interdire. C’est leur stratégie, ce n’est pas la nôtre. »

Ainsi, il est clair que la pieuvre verte installée sur les fenêtres du CIVB la semaine dernière, est un véritable coup de communication pour tous les acteurs. Cependant, aucune donnée officielle sur l’utilisation des CMR en Gironde, n’a été publiée pour vérifier si les associations anti-pesticides ou le CIVB a raison dans l’histoire.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s